A la une

Août 2022

jeu 18/8 – dim 21/8

WRC - 🇧🇪 Rallye d'Ypres

ven 26/8 – dim 28/8

DTM - 🇩🇪 Nürburgring

ven 26/8

14:00 – 15:00
F1 - 🇧🇪 GP de Belgique - FP1

J’ai choisi le nom Alpine pour ma firme, car cet adjectif représente pour moi le plaisir de conduire sur les routes de montagne. C’est en sillonnant les Alpes avec ma 4CV à boite 5 que je me suis le plus amusé. Cette conduite passionnante, il fallait que mes clients la retrouvent au volant de la voiture que je voulais construire. Alpine est un nom qui sonne bien, c’est également un symbole.

Jean Rédélé, fondateur d’Alpine
| 04H00 – Alpine ne cède rien dans la nuit

04H00 – Alpine ne cède rien dans la nuit

Sommaire Masquer
  1. Ils ont dit
  2. RÉSULTATS

Solidement installée en troisième position après les premiers relais de Nicolas Lapierre et André Negrão, l’Alpine A480 n°36 était confiée à Mathieu Vaxiviere peu avant les cinq heures de course. 

Pour ses premiers tours de roues, le Français maintenait les leaders dans son viseur malgré les premiers écueils de la nuit mancelle. Entre un crachin intermittent, les multiples interventions de la voiture de sécurité, les full course yellows ainsi que les nombreuses slow zones peu favorables à l’équipe, les Bleus devaient aussi procéder à un changement inopiné de bloc arrière en raison d’un feu dysfonctionnant après six boucles seulement.

De retour dans l’arène pour doubler, puis tripler son relais, Mathieu Vaxiviere se faisait piéger dans les graviers dans la huitième heure. Si le Français pouvait repartir avec l’aide des commissaires, l’équipage perdait plus de quatre minutes dans l’opération et glissait au sixième rang. 

Dans la foulée, Nicolas Lapierre reprenait du service dans cette édition de la classique sarthoise au rythme décousu. Affichant la même détermination qu’au départ, il se lançait dans une nouvelle remontée impressionnante jusqu’à la troisième place durant un triple relais marqué par une apparition supplémentaire de la voiture de sécurité, mais également un duel acharné face à la Glickenhaus n°708. 

André Negrão lui succédait au 137e tour, mais le Brésilien rentrait rapidement aux stands en raison d’une crevaison lente à l’arrière-droit. Redoublant d’efforts tout en ajustant sa stratégie pour préserver le quota de pneumatiques de l’équipe, il repositionnait toutefois l’Alpine A480 sur la troisième marche du podium provisoire en effectuant un quatrième relais, et donc un troisième consécutif avec le même train de pneus.

À mi-course, soit à douze heures de l’arrivée, Alpine Elf Matmut Endurance Team pointe au troisième rang duclassement général.

Ils ont dit

Comme toujours, la nuit mancelle recèle de nombreux pièges et nous n’y avons malheureusement pas échappé. En doublant une GT, Mathieu s’est retrouvé dans la partie humide de la piste et il a perdu la voiture au freinage même en ayant pris une marge de sécurité. Après cet incident nous coûtant plus de trois minutes, nous sommes retombés à la huitième place et l’objectif était dès lors de remonter le plus rapidement possible au troisième rang. C’est chose faite grâce à un superbe effort de la part de Nicolas, qui a dû se battre face à une Glickenhaus toujours compliquée à dépasser, mais les leaders ont créé l’écart pour se libérer de notre pression. André a également fait du beau travail en enchaînant un triple relais avec le même train de pneumatiques puisque notre quota a été affecté par la sortie et la crevaison. Le but est donc de maintenir cette position jusqu’au petit matin et voir comment les choses évolueront à l’aube.

Philippe Sinault, Team Principal d’Alpine Elf Matmut Endurance Team

Nous avons réalisé une bonne première moitié de course dans des conditions difficiles. C’est positif en dépit de mon erreur lors de mon dépassement sur des retardataires. J’ai sous-estimé l’humidité de la piste en amont de la première chicane des Hunaudières et cela n’a pas pardonné avec les slicks, malgré toute ma prudence en amorçant le freinage suivant sur une partie sèche. Les pneus arrière ont immédiatement bloqué. Fort heureusement, nous avons pu continuer et nous sommes toujours bien placés pour viser quelque chose de beau. La course est encore loin d’être finie et nous resterons concentrés pour continuer de nous battre !

Matthieu Vaxiviere

RÉSULTATS

  • Départ : 3e (3e Hypercar)
  • Heure 1 : 5e (3e Hypercar) à 1’17’’046 – 14 tours
  • Heure 2 : 3e (3e Hypercar) à 1’15’’463 – 30 tours
  • Heure 3 : 3e (3e Hypercar) à 1’54’’121 – 46 tours
  • Heure 4 : 3e (3e Hypercar) à 1’54’’990 – 60 tours
  • Heure 5 : 3e (3e Hypercar) à 1 tour – 75 tours
  • Heure 6 : 3e (3e Hypercar) à 1 tour – 87 tours
  • Heure 7 : 3e (3e Hypercar) à 1 tour – 100 tours
  • Heure 8 : 8e (4e Hypercar) à 3 tours – 113 tours
  • Heure 9 : 5e (4e Hypercar) à 3 tours – 126 tours
  • Heure 10 : 4e (4e Hypercar) à 3 tours – 141 tours
  • Heure 11 : 3e (3e Hypercar) à 3 tours – 157 tours
  • Heure 12 : 3e (3e Hypercar) à 3 tours – 173 tours

Source : Alpine Cars

close

REJOIGNEZ LES ALPINISTES ?

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et ne plus rien rater de l'actualité des Alpinistes !

Sélectionner une ou plusieurs listes :

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Precédent
21H00 – Un début de courses très disputés mais Alpine tient le rythme
Laurent Rossi

21H00 – Un début de courses très disputés mais Alpine tient le rythme

Sommaire Masquer Ils ont ditRÉSULTATS Après la séance finale d’essais jeudi soir

Suivant
10H00 – Alpine s’extirpe de la nuit en troisième position
| 10H00 – Alpine s'extirpe de la nuit en troisième position

10H00 – Alpine s’extirpe de la nuit en troisième position

Redoutable et redoutée de tous, la nuit des 24 Heures du Mans a laissé un goût

Vous aimerez aussi
Total
0
Share