Aller au contenu

Alpine F1 Team : un Top 3 accessible en 2021 ?

La cinquième place du championnat des constructeurs démontre les énormes progrès réalisés par Renault depuis que le constructeur s’est réengagé en F1 en 2016. Alpine F1 Team arrive à un moment clé…

L’amélioration continue

Des résultats qui peuvent paraître bien maigres, Renault F1 Team n’est monté que trois fois sur le podium pendant cette période de cinq ans.

Sous sa nouvelle apparence Alpine F1 Team, l’équipe basée à Enstone – qui est sans doute la mieux dotée des équipes du milieu de peloton – poursuivra ascension en 2021.

Le double champion du monde Fernando Alonso va retrouver rapidement toutes ses capacités, et bien qu’il lui faille un certain temps pour les retrouver; sa vitesse, sa grande expérience et ses retours d’information seront cruciaux. Fernando Alonso est connu qui diriger fermement les écuries avec qui il travaille (en particulier McLaren) et apportera sa vision pour mener l’écurie aux sommets.

Le Champion sait pertinemment qu’il s’agit de sa dernière chance pour monter sur les podiums voir même décrocher un troisième titre.

Nous pouvons faire confiance au Champion pour retrouver sa hargne et son attaque légendaire sur piste.

Alonso / Ocon, un duo complémentaire

Nommé l’année dernière, Fernando Alonso apporte un vent de nostalgie chez Alpine F1 Team. A notre grande surprise, la famille de Fernando Alonso était passionnée d’Alpine:

Les voitures Alpine peuvent être vraiment belles, mon père avait une Alpine bleue quand il était jeune.

Alpine F1 Team Fernando Alonso A110 | Alpine F1 Team : un Top 3 accessible en 2021 ?

Pour en revenir à la F1, L’Espagnol est plutôt pragmatique sur sa vision de la saison 2021:

« Cette année (2020), les résultats ont été positifs. La tendance est aux progrès, ce qui est bien en termes de moral, et pour faire continuer cette dynamique l’an prochain et en 2022 avec le changement de règlement. Il serait bien d’être sur le podium comme ils l’ont fait cette année.

Il semble qu’il y avait plus de possibilités cette année que les précédentes, mais je suis aussi conscient que ces podiums sont venus à cause d’une catastrophe de Mercedes que par la pure performance. »

Esteban Ocon Rallye Monte-Carlo 2021 Alpine A110 F1 Team

Ajoutez à cela l’arrivée à maturité d’Esteban Ocon, qui a montré tout son talent avec des vitesses assez impressionnantes l’année dernière malgré le fait qu’il ait été devancé par Daniel Ricciardo.

Je suis très heureux de rouler avec lui dans la même équipe. C’est quelqu’un que je regardais quand j’étais plus jeune, il m’a beaucoup inspiré donc ça va être top d’être son coéquipier. En plus je me débrouille plutôt bien en espagnol !

Apprendre au côté d’un tel champion c’est une chance, bien sûr, c’est la première fois que je vais travailler avec un champion du monde, j’ai hâte de voir comment ça se passe

Esteban Ocon, à propos de Fernando Alonso

Boosté par la présence d’un coéquipier de taille, il va sans dire que le jeune pilote français saura se dépasser pour venir chatouiller Alonso. A l’image de la bataille entre Fernando et Carlos Jr. L’admiration n’empêche pas la combativité…

Alpine A521
Alpine A521

2021, les évolutions à venir

Pour parfaire notre réflexion, la futur monoplace devrait évoluer côté moteur et ainsi bénéficier de nombreuses modifications. Loin d’être largué niveau performances, le bloc Renault E-Tech 20 va connaître un regain de performance et ainsi diminuer l’écart avec Mercedes.

En effet certaines évolutions moteur qui devaient arriver en 2020 seront en place dès la saison 2021.

Enfin, niveau aéro, statu quo avec une simplification du fond plat… Qui lui ne simplifiera pas la tâche des aérodynamiciens. Le but étant de limiter l’augmentation de l’appui aérodynamique par rapport au concept de 2020.

« Pour 2021, modifications de l’assiette vue en plan et simplification du plancher en avant des pneus arrière en vue d’atténuer l’augmentation de l’appui aérodynamique entre 2020 et 2021. »

Alpine F1 Team Pat Fry | Alpine F1 Team : un Top 3 accessible en 2021 ?
© Copyright: Charniaux / XPB Images

Malgré le peu d’évolutions apportées au règlement, l’Alpine A521 pourrait être radicalement différente que la RS.20. Et pas des moindres, comme en témoigne les dires de Pat Fry, actuel Directeur Technique d’Alpine F1 Team :

Alors que la plupart des pièces de la voiture sont homologuées et ne peuvent pas être changées, il y a encore pas mal de choses qui sont ouvertes aux changements. Vous ne pouvez pas faire une voiture complètement nouvelle, mais vous pouvez faire une moitié de nouvelle voiture.

A part les changements évidents à faire concernant le nez, le châssis, le moteur et la boîte, je pense que tout le monde voudra faire ça. Cela (le nouveau plat) change radicalement l’aérodynamisme à l’arrière de la voiture, donc ce sera une question de savoir qui parviendra à gérer le mieux cela. McLaren a un peu plus de latitude avec le changement de moteur.

Nous devrons voir comment cela affecte la hiérarchie. De notre côté, nous faisons de notre mieux et nous partons évidemment sur la philosophie de la voiture 2020. »

Pat Fry, Directeur Technique d’Alpine F1 Team
Alpine A521
Alpine A521 / Alpine F1 Team

Pat Fry précise ainsi que le Team Alpine F1 Team ne va pas ménager ses efforts pour la saison 2021 en continuant le développement de sa monoplace malgré la révolution de 2022.

Esteban Ocon, confirme les améliorations successives de la monoplace, 2021 ne devrait pas déroger à la règle:

Les tests vont être importants pour nous permettre de voir où nous en sommes. Il y aura quelques développements dans l’année à venir. Tout le monde travaille dur pour que nous ne puissions sous-estimer personne.

Mais je suis sûr que nous serons compétitifs. Ce que nous voulons, c’est continuer à progresser, comme l’année dernière.

Esteban Ocon

L’accent devrait être mis sur la performance brut en qualification qui a souvent fait défaut à Alpine les saisons dernières. Principalement en gommes tendres ou en mediums…

Tiens justement parlons de la gomme à venir.

Alpine A521
Alpine A521

Pirelli F1, la dernière évolution des 13 pouces

Éternel débat depuis l’arrivée de Pirelli en F1, la qualité des pneumatiques est souvent décriée avec une forte propension à la dégradation rapide sur piste. La F1 vivra cette année la dernière saison avec les petits 13 pouces.

Mario Isola, actuel Directeur de Pirelli F1 assure que pour la saison 2021, la structure et le « concept » des pneumatiques ont été revus pour rebattre les cartes :

« L’objectif de la nouvelle construction était principalement d’augmenter le niveau d’intégrité de nouveaux pneus chaque année afin d’augmenter le niveau d’intégrité, et d’autre part pour limiter l’augmentation de la pression qui conduit évidemment à d’autres… pas des problèmes mais des conséquences comme la surchauffe, par exemple, ou une dégradation plus importante. »

Le pneu 2021 devrait être ainsi, non plus performant, mais plus résistant : et quand on connaît l’importance de placer les Pirelli dans leur bonne fenêtre de fonctionnement, des surprises sont aussi peut-être à prévoir !

Pas sûr que ces nouvelles modifications apportent entière satisfaction comme en témoigne l’avis de Lewis Hamilton après avoir effectué quelques tests:

« Malheureusement, cela fait maintenant deux ans que nous avons les mêmes pneus, a débuté le septuple champion du monde. Fin 2019, Pirelli nous a proposé un nouveau pneu, comme tous les ans. Sauf qu’il était pire que celui que nous utilisions déjà, on a donc décidé de ne rien changer en 2020. Ils ont donc eu deux ans pour développer un nouveau produit, et ici, ils nous proposent un pneu qui pèse trois kilos de plus et va une seconde moins vite. Honnêtement, je préfère garder les pneus actuels s’ils n’ont pas une meilleure solution à nous proposer. »

Lewes Hamilton
Alpine A521
Alpine A521

Une année de transition ponctuée d’améliorations

Alpine F1 Team a toutes les cartes en main pour grimper quelques marches pour la saison 2021. Galvanisée, l’écurie d’Ernstone a la capacité de se démarquer et de monter plus régulièrement sur les podiums. 2020 était un amuse-bouche, 2021 sera à coups sûr une saison plus solide encore…

L’arrivée de Laurent Rossi et Davide Brivio au sein de l’écurie Alpine F1 Team confirme l’ambition à la hausse du constructeur, comme en témoigne le discours de Luca de Meo:

À partir de 2022 au plus tard, nous devons être vus le plus souvent possible à la télévision et dans les journaux avec des podiums réguliers et une ou deux victoires « 

Luca de Meo, Frankfurter Allgemeine Zeitung

2022 rebattra les cartes avec les nouvelles monoplaces… Qui peut-être permettra de mettre fin à la suprématie Mercedes.

close

REJOIGNEZ LES ALPINISTES ?

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et ne plus rien rater de l'actualité des Alpinistes !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

633 Shares

Laisser une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copy link