Aller au contenu
P6 pour Alpine F1 Team

P6 pour Alpine F1 Team et Alonso en Russie

Un weekend mi-figue, mi-raison pour Alpine F1 Team qui arrive à terminer P6 et P14 à l’issue d’une course solide pour le pilote espagnol. La fin de la course a eu raison des espoirs de podium pour Fernando lorsque la pluie s’est invitée sur le circuit russe. Cette sixième position vient poursuivre la bonne série de courses dans les points pour l’écurie française.

Après un début de semaine très humide, la course s’est élancée sur une piste sèche. La pluie s’est finalement invitée sur les 4 derniers tours de course. Les bleus et notamment Alonso se sont retrouvés face un à un choix stratégique difficile, mais dont l’issue aurait pu offrir une belle troisième place. Si la stratégie de rester en pneus slicks s’est avérée payante sur un ou deux tours, la pluie s’est intensifiée sur la piste ne laissant aucune chance aux pilotes rester en pneus slicks. 

Une fin de course humide

Une situation qui a fait le malheur du jeune pilote McLaren Lando Norris qui aurait pu s’offrir sa première victoire en F1. Les pilotes Alpine choisissent finalement les intermédiaires et Fernando parvient à finir sixième pour inscrire huit points précieux au championnat.

Les pilotes Alpine s’offrent un bon départ. Alonso s’élance en gomme dure et Esteban en Medium. Les bleus luttent pour préserver leurs positions dans les points. S’ensuit le début des ravitaillements avec une stratégie dissociée pour les pilotes. Esteban ouvre le bal en rentrant au quinzième tour pour chausser un jeu de gomme dure. Alonso parvient à maitriser la dégradation de ses gommes dures et vient occuper la seconde position pendant 7 tours.

P6 pour Alpine F1 Team

Fernando rentre finalement au tour 36 et chausse ses gommes médiums. Le pilote s’offre même un dépassement sur le pilote Max Verstappen en difficulté avec ses gommes et sa direction sous-vireuse. Comme précisé plus haut, la pluie s’invite finalement sur la piste de l’Autodromo de Sotchi forçant les pilotes à venir chausser des gommes intermédiaires, faisant glisser Alonso à la 6e place et Esteban au 14e rang.

P6 pour Alpine F1 Team

Esteban Ocon / Départ : 9e – Arrivée : 14e

Nous avons fini sixièmes, mais je pense que la troisième place reflète davantage notre position finale aujourd’hui. Avec l’arrivée aussi tardive de la pluie, tout n’a été qu’une question de chance sur la fin. C’était à pile ou face. Certaines voitures se sont arrêtées un tour plus tôt et j’étais troisième quand il a vraiment commencé à pleuvoir. C’était impossible à prévoir. Néanmoins, cette sixième place est un bon résultat pour nous et nous le méritons. Nous avions l’air compétitifs tout au long de la course, donc il y a beaucoup de points positifs à retenir. 

Fernando Alonso / Départ : 6e – Arrivée : 6e

Le bilan est mitigé aujourd’hui. Nous marquons huit points, mais nous avons manqué une occasion de terminer sur le podium. Nous avions choisi de partir sur deux stratégies différentes. Fernando avec les pneus durs avait l’objectif de s’arrêter le plus tard possible pour profiter d’une éventuelle voiture de sécurité ou de la pluie. Les deux pilotes ont effectué un premier relais solide, Esteban passant plus tôt aux stands avec les médiums. Malheureusement, il a perdu de l’adhérence avec les durs en fin de course. Fernando gérait très bien ses gommes et affichait un excellent rythme jusqu’aux premières gouttes.

À ce stade, le défi était de prédire si les averses allaient s’intensifier ou s’arrêter. C’était un peu une loterie. Fernando gagnait des positions en slicks sous le crachin, donc nous avons décidé de le laisser en piste. La deuxième place était à notre portée si la pluie s’était calmée, mais cela a hélas été l’inverse et nous l’avons fait rentrer un tour trop tard.

C’était la même chose avec Esteban. Il était en dehors des points et nous devions faire un pari : rentrer tôt pour les intermédiaires ou le garder en piste avec les slicks. Nous avons choisi la deuxième option et nous avons manqué de réussite. Nous quittons Sotchi avec huit points alors que nos plus proches rivaux n’en ont marqué aucun, donc il s’agit globalement d’un bon résultat pour le championnat même si nous estimons que nous aurions pu mieux faire aujourd’hui. 

Marcin Budkowski, directeur exécutif

source Alpinecars

close

REJOIGNEZ LES ALPINISTES ?

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et ne plus rien rater de l'actualité des Alpinistes !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

225 Shares

Laisser une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copy link