Aller au contenu

Remise des prix FIA WEC Super Saison 2018-2019

Le 15 décembre à eu lieu une soirée de remise des prix de la FIA Super Saison. Toute l’équipe de Signatech était présente pour recevoir le prix de la première place au classement générale.

Noël approchant, toute l’équipe s’est vêtu comme il se doit avec des magnifiques pull de Noël Alpine. Nicolas Lapierre, Pierre Thiriet et André Negrão, phitlippe Sinault et tous les mécaniciens de Signatech on reçu leur trophée tant mérité. 

Revenons un peu sur cette super saison d’endurance !

6 heures de Spa

Nicolas Lapierre rate son départ en se faisant serrer sur le vibreur,
perdant sept places au premier virage. Pierre Thiriet effectue ensuite un
double relais et profite de la safetycar pour se poster à la 4e place au
terme d’une remontée fabuleuse. A la mi-course c’est au tour d’André
Negrão d’entrer en piste, il prend la 3e place que Nicolas Lapierre
conservera jusqu’à l’arrivée malgré une nouvelle safety-car.

24 Heures du Mans 2018

L’équipe vient pour gagner et dès le premier freinage de la course il gagne une place. Pierre Thiriet enchaîne et conserve cette place jusqu’à son tête‑à‑queue qui le ramène à la 4e place à la 6e heure de course. Alors que le jour se lève, l’Alpine est 3e. Lorsque le drapeau à damiers s’abaisse, Nicolas Lapierre est en 2e position derrière la G-Drive. On aurait pu en rester là, cependant, quatre mois plus tard les contrôles menés par les commissaires de courses arrivent à la conclusion que le système de restriction de l’alimentation en carburant est non conforme sur la G-Drive.

6 heures de Silverstone

Au départ, le crash de deux LMP1 fait perdre une place à la n° 36, vite récupérée après une pénalité effectuée par la n° 38. Du fait des arrêts aux stands, l’Alpine est de nouveau 4e et accuse 2 minutes de retard sur le leader à la deuxième heure de course. Une erreur stratégique (arrêt aux stands sous safety-car) pénalise l’Alpine de 75 secondes d’arrêt aux stands. Le podium semble perdu, mais Nicolas Lapierre enchaîne les meilleurs temps en course et prend le large sur ses poursuivants. Si la seconde marche est hors d’atteinte, les bleus parviennent à conserver leur 3e place jusqu’à la ligne d’arrivée.

6 heures de Fuji

Ce week-end de course débute d’une manière particulière, l’équipe vient d’apprendre sa victoire définitive aux 24 heures du Mans. Alpine est en
tête du championnat du monde à la 4e épreuve de la saison. Le jour de course, le décor change, la piste est détrempée. Cela n’arrête pas Nicolas Lapierre qui prend la tête dès la première demi-heure de course. Décision est prise de passer en slick pour la fin du relais. 3 heures ont passé depuis le départ et l’Alpine est de retour sur le podium provisoire. La n° 38 du Jackie Chan DC racing est dans la ligne de mire de Pierre Thiriet. Andre et Nicolas se relaient mais n’arrivent pas à reprendre Ho-Ping Tung et doivent se contenter de la 3e place. 4e Podium.

6 heures de Shanghai

Le départ est donné sous safety-car du fait des conditions de piste. La reprise se fait sous safety-car, qui reste plus longtemps que prévu, les voitures quittant la piste même à faible allure. La course est sans cesse interrompue, la performance n’est plus une priorité. Jouant la prudence et l’économie, Nicolas Lapierre amène la n° 36 à la 2e place avant de laisser le baquet à André Negrão. Se relayant l’un l’autre, ils se maintiennent à la 3e place. Ils franchissent la ligne d’arrivée à la nuit tombée.

1000 Miles de Sebring

Dès le départ, Nicolas Lapierre gagne une place sous la chaleur de la Floride. Après le passage de relais, Pierre Thiriet concède brièvement une place. Ni la nuit ni les arrêts aux stands ne perturbent l’ordre de marche établi. Andre Negrão conservant la 2e place à l’approche de la fin de course. À l’arrivée de la pluie en toute fin de course le pari est pris de passer en full wet mais l’intervention du Safetycar à cause de la sortie de piste de Duval du TDS Racing ne concrétise pas ce coup de poker.

6 heures de Spa 2019

Le départ est donné sous un ciel menaçant. André Negrão gagne une place alors que la pluie est signalée au second tour. La température chute en
flèche et la pluie se transforme en neige. Trois heures s’écoulent et la piste s’assèche à la fin de la seconde neutralisation. André Negrão est 1er au général lors de son passage de relais. La grêle s’abat alors sur le circuit, les arrêts aux stands permettent à Alpine de reprendre la tête de la catégorie perdue au profit de Ho-Pin Tung. Après une ultime neutralisation, Nicolas Lapierre alors 3e se lance à la poursuite des leaders qui doivent encore s’arrêter. A 11 minutes de la fin du temps réglementaire le drapeau rouge est agité.

24 Heures du Mans 2019

3e à l’issue des qualifications Nicolas Lapierre gagne d’emblée une place en ce début d’épreuve. La tête est conquise grâce à un double relais plus long que les autres. Le duel continue lors des passages de relais avec André Negrão et Pierre Thiriet. À la tombée de la nuit les neutralisations s’enchainent alors que les gouttes se font sentir. Une voiture de sécurité s’intercale entre la n° 26 et la n° 36 faisant perdre près de deux minutes aux bleus. Le principal concurrent est à un tour. Après le dernier relais d’André Negrão, Pierre Thiriet prend le volant pour assurer son temps de présence au volant avant de laisser Nicolas Lapierre rallier l’arrivée. Cette victoire est le huitième podium de rang, la seconde victoire d’affilée aux 24 heures du Mans et permet à l’Alpine de signer un doublé dans le championnat du monde LMP2.

Photos : GPE AUTO

Laisser une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X