Szafnauer

Alpine F1 fait sa Révolution : Alan Perman, Otmar Szafnauer et Pat Fry quittent l’écurie

Une revolution au sommet

La semaine dernière, le dirigeant du groupe Renault Luca de Meo, annoncé un changement au sommet d’Alpine. Après deux ans et demi de service à la tête de la marque, Laurent Rossi, le CEO d’Alpine, cède sa place à Philippe Krief. Ce changement de direction signe-t-il le début d’une nouvelle ère pour le constructeur ?

Officiellement, cette décision n’est pas liée au volet sportif ni au programme de la marque en Formule 1. Cependant, il est difficile de ne pas remarquer la promotion récente de Bruno Famin au poste de directeur du sport automobile chez Alpine, quelques semaines seulement avant ce remaniement. Cette nomination suggère clairement une volonté de changement profond au sein de l’écurie d’Enstone.

Est-ce une réponse stratégique à des enjeux internes ou une tentative de renforcer la position d’Alpine sur la scène automobile internationale après l’annonce du Alpine Future Plan ?

L’avenir nous dira si ces changements donneront un nouvel élan à la marque Alpine ou si d’autres ajustements sont à prévoir. La pause estivale s’annonce très excitante.

Otmar Szafnauer : Dernier round avec Alpine

Dans une annonce importante aujourd’hui, l’équipe Alpine F1 a révélé avoir convenu d’un commun accord de se séparer de son team principal, Otmar Szafnauer, à l’issue du Grand Prix de Belgique 2023.

Pendant le week-end de course en Belgique, Szafnauer continuera d’exercer ses fonctions habituelles avant de dire au revoir à l’équipe juste avant la pause estivale.

szafnauer
Alpine F1 fait sa Révolution : Alan Perman, Otmar Szafnauer et Pat Fry quittent l'écurie 220

Le communiqué officiel de l’équipe a exprimé sa gratitude envers Otmar pour son travail acharné au cours des dix-huit derniers mois, qui a conduit l’équipe à une honorable quatrième place au Championnat Constructeurs en 2022. L’équipe lui a adressé ses meilleurs vœux pour ses projets futurs.

Alan Perman : 34 ans chez Enstone

En plus du départ de Szafnauer, l’Alpine F1 Team a également confirmé la séparation d’un commun accord avec Alan Permane, le directeur sportif de longue date, qui faisait partie intégrante de l’équipe d’Enstone depuis 1989.

Alan restera en poste cette semaine en Belgique avant de se lancer dans une nouvelle aventure après la trêve estivale. L’équipe a salué ses remarquables trente-quatre années de services dévoués à Enstone et lui a exprimé ses sincères remerciements, tout en lui souhaitant le meilleur pour ses projets futurs.

F2ICJvuWEAIaCMn | Alpine F1 fait sa Révolution : Alan Perman, Otmar Szafnauer et Pat Fry quittent l'écurie
Alpine F1 fait sa Révolution : Alan Perman, Otmar Szafnauer et Pat Fry quittent l'écurie 221

Pat Fry : Direction la concurrence

Par ailleurs, l’équipe a annoncé le départ de Pat Fry de ses rangs pour poursuivre sa carrière ailleurs en Formule 1, ayant été engagé par Williams F1 comme directeur technique.

Matt Harman reste chez Alpine en tant que directeur technique

Bruno Famin : L’homme de la situation ?

Pour assurer la continuité dans la structure de l’équipe, Bruno Famin, le Directeur d’Alpine Motorsports, prendra temporairement le rôle de team principal d’Alpine F1 Team à partir du Grand Prix des Pays-Bas. De plus, Julian Rouse, le directeur actuel de l’Alpine Academy, sera nommé directeur sportif par intérim, tandis que Matt Harman dirigera l’équipe technique d’Enstone. Julian et Matt seront tous deux placés sous la responsabilité directe de Bruno Famin.

Bruno Famin Directeur Alpine Motorsports 2023 | Alpine F1 fait sa Révolution : Alan Perman, Otmar Szafnauer et Pat Fry quittent l'écurie
Alpine F1 fait sa Révolution : Alan Perman, Otmar Szafnauer et Pat Fry quittent l'écurie 222

En conférence de presse, Famin a offert sa gratitude au travail de Szafnauer et Permane chez Alpine, mais a affirmé qu’il y avait des désaccords entre les parties qui ont conduit à d’autres changements.

Nous avons décidé avec Alan et Otmar de nous séparer. C’est d’abord un accord mutuel. Nous avons discuté pendant un moment de ce que nous devions faire pour le calendrier, pour l’évolution dont nous avions besoin dans notre équipe de F1

A un moment, on se rend compte qu’on n’est pas sur les mêmes chemins là-dessus alors on décide de se séparer. Mais ce sont des gens formidables, et nous les remercions pour tout ce qu’ils ont apporté à l’équipe, depuis très longtemps pour Alan, 34 ans à Enstone, et plus récemment avec Otmar. Nous avons obtenu la quatrième place du championnat l’an dernier ce qui est un bel exploit.

Mais nous n’étions pas sur la même ligne sur la chronologie pour récupérer le niveau que nous avons connu ou pour atteindre le niveau de performance que nous visons. Mutuellement nous avons convenu de nous séparer, et c’est tout.

Bruno Famin

Tous ces changements interviennent principalement au niveau d’Enstone alors que la prise de position de Bruno Famin semble conforter la position et la confiance pour Viry-Châtillon

Binotto pressenti pour prendre la tête de l’écurie française.

Selon Autohebdo : Luca de Meo souhaiterait nommer Mattia Binotto au poste de directeur de l’écurie française. L’ancien directeur de la Scuderia Ferrari ayant laissé sa place au profit de Frédéric Vasseur, présente de nombreux atouts favorables.

Mattia Binotto salary net worth forbes wealth houses cars investments 1920x1024 1 | Alpine F1 fait sa Révolution : Alan Perman, Otmar Szafnauer et Pat Fry quittent l'écurie
Alpine F1 fait sa Révolution : Alan Perman, Otmar Szafnauer et Pat Fry quittent l'écurie 223

Doté d’une solide expérience au sein de grands groupes automobiles, Binotto a déjà dirigé une écurie englobant à la fois le département châssis et moteur, en plus de maîtriser le français et de nourrir une soif de revanche. La mission qui l’attend serait sans équivoque : réussir là où d’autres ont échoué depuis deux décennies, hisser Enstone au sommet de la hiérarchie de la F1. Un défi d’envergure qui pourrait effacer les stigmates de son départ peu glorieux de l’emblématique Cheval cabré.

Sur le terrain, Binotto serait incontestablement le maître à bord, avec pour uniques interlocuteurs Bruno Famin, à la tête du Motorsport, et le grand patron De Meo. Une configuration qui pourrait donner lieu à une collaboration décisive pour l’avenir de l’écurie.

Via Alpine Cars

REJOIGNEZ LES ALPINISTES ?

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et ne plus rien rater de l'actualité des Alpinistes !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Precédent
Laurent Rossi remplacé par Philippe Krief à la tête d’Alpine
Philippe Krief

Laurent Rossi remplacé par Philippe Krief à la tête d’Alpine

Sommaire Masquer Laurent Rossi reste dans le groupe RenaultLes mots de Luca de

Suivant
Banco BRB devient partenaire de BWT Alpine F1 Team
Banco BRB

Banco BRB devient partenaire de BWT Alpine F1 Team

Banco BRB, la banque officielle du gouvernement du district fédéral brésilien, a

Vous aimerez aussi
Total
0
Share