REJOIGNEZ LES ALPINISTES

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et ne plus rien rater de l'actualité des Alpinistes !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

A la une

Mai 2022

jeu 19/5 – dim 22/5

WRC - 🇵🇹 Rallye du Portugal

ven 20/5 – dim 22/5

DTM - 🇩🇪 Lausitzring

ven 20/5

14:00 – 15:00
F1 - 🇪🇸 GP d'Espagne - FP1

J’ai choisi le nom Alpine pour ma firme, car cet adjectif représente pour moi le plaisir de conduire sur les routes de montagne. C’est en sillonnant les Alpes avec ma 4CV à boite 5 que je me suis le plus amusé. Cette conduite passionnante, il fallait que mes clients la retrouvent au volant de la voiture que je voulais construire. Alpine est un nom qui sonne bien, c’est également un symbole.

Jean Rédélé, fondateur d’Alpine
ALPINE LE RETOUR EN COMPÉTITION

ALPINE LE RETOUR EN COMPÉTITION

6 heures de SPA

Alpine s’offre la deuxième place des 6 heures de SPA et garde la tête du Championnat du monde FIA d’Endurance

Victorieux à Sebring, Alpine Elf Endurance Team et ses trois pilotes arrivaient en Belgique pour les 6 heures de SPA avec l’envie de poursuivre leur beau début de saison.

Dès jeudi, l’équipe mettait les trois séances d’essais libres à profit afin d’appréhender l’ajustement de la balance des performances en se concentrant notamment sur la gestion d’énergie et la consommation d’essence. Après ce véritable travail de fond apportant des informations précieuses en vue de la course, l’exercice des qualifications était confié à Matthieu Vaxiviere. Le Français se montrait dans le rythme en se hissant immédiatement au deuxième rang d’une session extrêmement disputée puisque tous les concurrents de la catégorie Hypercar se tenaient en moins de quatre dixièmes de seconde.

6 heures de SPA sous des conditions météos très variables

Pour son deuxième départ consécutif en première ligne, André Negrão réussissait son envol avant d’être enfermé à la sortie du premier virage par le poleman. Exposé à ses poursuivants blottis dans son aspiration, le Brésilien glissait à la quatrième place. Après un premier relais solide où il parvenait à rester au contact des leaders malgré le trafic, l’épreuve devenait chaotique avec un accident provoquant une neutralisation, puis un drapeau rouge durant lequel la pluie faisait son apparition.

La deuxième heure était synonyme de tension stratégique autour des pneumatiques avant une reprise marquée par l’arrêt et l’abandon de la Toyota n°8 occupant les commandes. En parallèle, l’équipe décidait de décaler sa stratégie avec un court arrêt pour privilégier sa position de piste, permettant ainsi à l’Alpine A480 de ressortir des stands en tête de la catégorie Hypercar. Après une autre interruption due aux averses, André Negrão cédait sous les attaques de son poursuivant armé d’un prototype quatre-roues motrices. Finalement deuxième en Hypercar, le Brésilien transmettait le témoin à Nicolas Lapierre à mi-course.

Composant avec de nouvelles neutralisations, Nicolas Lapierre revenait sur son plus proche rival avant de profiter d’un full course yellow pour être relayé par Matthieu Vaxiviere. Deuxième au moment de prendre le volant, le cadet de l’équipage faisait sa part du travail pour maintenir les leaders sous pression avant de tenter le pari des slicks pour la dernière demi-heure.

Une A480 dans le rythme à moins de Trente secondes du leader

Malgré tous ses efforts, Matthieu Vaxiviere et l’Alpine A480 franchissaient la ligne d’arrivée au deuxième rang à moins de trente secondes des vainqueurs. Ce deuxième podium de la saison, le huitième consécutif dans la catégorie reine, permet toutefois à la marque au A fléché de conserver la tête des Championnats du Monde FIA d’Endurance avant les 24 Heures du Mans le mois prochain.

C’était une course solide de la part de toute l’équipe. La pluie a compliqué l’épreuve et il était plutôt facile de commettre des erreurs, mais nous avons su relever le défi pour prendre la deuxième place. Il est difficile de tirer des enseignements clairs sur notre niveau de performances dans ces conditions changeantes, mais il était important d’aller au bout sans faire de faute pour arriver en confiance au Mans. Nous attendons déjà avec impatience le mois de juin.

Nicolas Lapierre

C’était une longue journée avec trois heures au volant. Je m’attendais à être débordé par les Toyota au départ, mais nous avons pu nous installer dans notre rythme par la suite. C’était ma première véritable expérience sous la pluie en course avec l’A480. Malgré cela, nous avons obtenu un bon résultat qui consolide notre position de leaders du championnat avant Le Mans. Comme chaque année, un défi immense nous attend, mais je suis confiant tant l’équipe fait du bon travail.

André Negrão

Le bilan de cette course est extrêmement positif. Nous avons réalisé une prestation solide grâce au travail parfait de l’équipe. Nous n’avons aucune influence sur le facteur météorologique, mais nous avons su éviter les erreurs dans des conditions piégeuses et notre position de leaders du championnat nous a permis d’adopter une stratégie prudente, mais efficace. Je suis confiant pour Le Mans et nous nous battrons pour faire le meilleur travail possible aux 24 Heures.

Matthieu Vaxiviere

C’était une belle course malgré sa difficulté. Après Sebring, cette épreuve souligne à quel point ce début de saison est compliqué, mais nous nous en sortons très bien tant d’un point de vue opérationnel que comptable. Nous avons su appréhender les ajustements de la balance de performances pour être dans le match, mais je retiens surtout la sérénité et le calme régnant dans nos rangs en dépit des conditions diluviennes. Ce huitième podium démontre que notre voiture et nos pilotes sont extrêmement fiables. J’en suis très fier au moment où nous nous tournons vers notre deuxième participation aux 24 Heures du Mans dans la catégorie reine.

Nous sommes conscients que nous maîtrisons mieux notre sujet qu’il y a un an et cela va dans le sens de nos ambitions. C’est une vraie fierté d’arriver au Mans en tête du championnat et cette édition s’annonce comme une grande fête que j’ai hâte de partager avec beaucoup de monde malgré les trois semaines intenses de préparation qui nous attendent.

Philippe Sinault, Team Principal Alpine Elf Endurance Team

source Alpine Cars

close

REJOIGNEZ LES ALPINISTES ?

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et ne plus rien rater de l'actualité des Alpinistes !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Precédent
La malchance poursuit Alpine F1 Team à Miami🇺🇸 en essais et Qualifications
miami

La malchance poursuit Alpine F1 Team à Miami🇺🇸 en essais et Qualifications

Sommaire Masquer Miami ne sourit à Esteban OconAlonso gêné en Qualification

Suivant
P8 & P11 au Miami GP 🇺🇸 : une fin de course double effet Kiss Cool.
Miami

P8 & P11 au Miami GP 🇺🇸 : une fin de course double effet Kiss Cool.

Sommaire Masquer Un grand prix de Miami en deux temps avec deux stratégies chez

Vous aimerez aussi
Total
0
Share