Aller au contenu
Alpine Academy 2021

Alpine Academy : focus sur les pilotes engagés en 2021

L’Alpine Academy, où comment Alpine poursuit son engagement pour la 6ème année consécutive de son « incubateur » de jeunes pilotes. 5 pilotes engagés cette année dont un français, Victor Martin.

L’Alpine Academy prend le relai de l’Académie Renault Sport

L’Alpine Academy est une plateforme qui permet à Alpine Racing Limited (entitée F1 basée à Enstone) de repérer et de former les jeunes talents de demain. Alpine Racing bénéficiera des structures existantes de Renault Sport dans le monde entier pour « dispatcher » ses pilotes dans les différents Championnats type F2, F3, F4 et bien d’autres encore.

Championnat dEurope de Formule Regionale Alpine | Alpine Academy : focus sur les pilotes engagés en 2021

Pour rappel, l’ancienne structure Académie Renault Sport a détecté un grand nombre de pilotes tels que Robert Kubica, Lucas di Grassi, Pastor Maldonado, Heikki Kovalainen, Jérôme d’Ambrosio et Romain Grosjean.

f1 usine simulateur 3 | Alpine Academy : focus sur les pilotes engagés en 2021
Simulateur Renault F1 / Crédits: f1i.auto-moto.com

Cet incubateur comprend un programme complet comprenant un calendrier de préparation, un suivi assidu effectué à Enstone avec à la clé des évaluations de progression des jeunes pilotes. Pour que les pilotes de l’Academy se rapprochent au plus près de la F1, ils sont en action dans le simulateur F1 et dans le cadre de possibilités de tests privés avec Alpine F1 Team.

La préparation physique est un pan important du programme, assurant ainsi les bonnes dispositions des académiciens Alpine. Le but absolu de ce programme est de repérer et de faire monter le pilote chez Alpine F1 Team. Et si cela n’est pas le cas, les pilotes peuvent être « prêtés » au sein d’autres écurie avec des accords contractuels particuliers.

Mia Sharizman Alpine Academy
Mia Sharizman / Alpine Academy

Mia Sharizman, Directeur de l’Alpine Academy, assure la bonne marche de ce programme devenu crucial et stratégique dans la politique de sport automobile du Groupe Renault.

2021, 5 pilotes à l’Alpine Academy

Fort de ses différents formules de compétition, Alpine Racing a disposition un vivier important de pilotes qui permet de sélectionner la crème des talents sur piste.

Plus qu’un rebranding (changement de nom), l’Alpine Academy a jeté son dévolu sur 5 pilotes :

  • Christian Lundgaard 🇩🇰
  • Guanyu Zhou 🇨🇳
  • Oscar Piastri 🇦🇺
  • Caio Collet 🇧🇷
  • Victor Martins 🇫🇷

Chacun des pilotes a un programme bien défini pour l’année 2021, a des niveaux différents en fonction de l’expérience et de leurs niveaux respectifs.

Ils ont dit

Alpine Academy Christian Lundgaard
Alpine Academy / Christian Lundgaard

Christian Lundgaard disputera sa deuxième campagne en Championnat FIA de Formule 2 avec ART Grand Prix après avoir signé deux victoires durant sa première saison

Alpine Academy Guanyu Zhou
Alpine Academy / Guanyu Zhou

Guanyu Zhou vivra sa troisième année avec l’Academy en restant avec UNI-Virtuosi Racing en F2, où il s’est imposé pour la première fois l’an passé.

Alpine Academy Oscar Piastri
Alpine Academy / Oscar Piastri

Oscar Piastri, récemment sacré Champion FIA de Formule 3 les rejoindra pour découvrir l’antichambre de la catégorie reine avec Prema Racing, l’équipe tenante du titre.

Victor Martins et Caio Collet seront désormais équipiers chez MP Motorsport en Formule 3.

Ils ont dit

Alpine Academy Christian Lundgaard
Alpine Academy / Christian Lundgaard

Christian Lundgaard, Championnat FIA de Formule 2 chez ART Grand-Prix:

Que ressentez-vous au moment d’attaquer votre cinquième saison avec l’Academy ?

C’est vraiment positif d’être avec l’équipe depuis cinq ans. J’avais seize ans à mon arrivée, j’étais encore un enfant. Aujourd’hui, j’ai grandi, appris et mûri.

Avec eux tout au long de ces années et je suis devenu non seulement un meilleur pilote, mais aussi un meilleur homme. J’ai tellement appris, mais il me reste beaucoup de choses à accomplir et c’est pourquoi nous continuons ensemble.

Ils voient le potentiel qui est en moi, nous partageons la même passion et nous voulons atteindre le même rêve. Je suis très heureux d’être avec l’équipe, car cela représente une opportunité unique.

Je suis reconnaissant envers toutes les personnes impliquées ayant rendu cela possible.

Que pensez-vous de la saison 2021 du Championnat FIA de Formule 2 ?

Tout d’abord, je pense rétrospectivement avoir connu une année positive en 2020. Nous avons échangé avec l’équipe et nous avons conclu que nous n’avions pas exploité tout notre potentiel. Nous avons obtenu de bons résultats et, en examinant les chiffres, le bilan est meilleur qu’il ne peut le paraître.

Cela démontre que nous avions les moyens de remporter le titre. Certaines choses ne se sont pas déroulées comme nous le souhaitions, ce qui n’est pas une excuse, mais nous sommes convaincus que nous pouvons y parvenir si nous mettons toutes les pièces du puzzle en place.

C’est notre objectif et notre plan pour 2021. Nous avons toutes les cartes en main pour y arriver.

Quels sont les bénéfices en étant membre de l’Alpine Academy ?

Le meilleur atout est d’apprendre àgérer la pression. C’est formidable d’apprendre à y faire face dès le plus jeune âge dans les catégories inférieures puisque cela sera utile dans toutes les disciplines.

Tous les outils dont nous disposons au sein de l’Academy et de l’équipe sont autant de bénéfices. Toutest là pour nous faire progresser, comme les stages d’entraînement par exemple. Tout le monde peut en organiser un, mais le
faire avec d’autres pilotes, des coaches professionnels et tous
ces petits détails en coulisses font une différence sur le long terme. Nous travaillons également en étroite collaboration avec les ingénieurs de la F1, ce qui est complètement différent des formules de promotion. Nous avons tellement d’outils visant à nous faire progresser sportivement et humainement.

Comment se déroule votre entraînement hivernal ?

Je me suis détendu à la maison durant Noël et le Nouvel An. Depuis le 2 janvier, j’ai repris un entraînement quotidien.

Le Covid rend les choses un peu plus difficiles que d’habitude, mais j’ai une salle de sport chez moi et le Team Denmark aide aussi en me donnant accès à de superbes infrastructures.

Les plus proches sont à une heure de route, donc les journées sont longues et il n’y a pas beaucoup de temps pour se reposer ! J’ai également abordé d’autres aspects plus en détail.

J’ai analysé des courses, examiné des rapports et approfondi des choses vues les années précédentes pour apprendre et comprendre un maximum de données. J’ai beaucoup travaillé sur la technique avec l’équipe et l’Alpine Academy avec des appels et des réunions tous les jours avec différentes personnes.

Je me sens prêt et j’ai hâte que la saison commence.


Alpine Academy Guanyu Zhou
Alpine Academy / Guanyu Zhou

Guanyu Zhou, engagé au Championnat FIA de Formule 2 chez Uni-Virtuosi Racing

Que ressentez-vous avant votre troisième année au sein du programme ?

C’est formidable d’effectuer une troisième année dans l’Alpine Academy. L’équipe et moi avons d’excellentes relations et je pense que tout se passe bien.

La confiance est véritablement mutuelle et nous avons bien travaillé ensemble au cours des deux années, notamment l’an dernier. En décembre, nous avons fait les essais d’après-saison
en F1 à Abu Dhabi.

C’était un grand moment pour moi, donc c’est un honneur de poursuivre cette aventure et de voir l’écurie continuer de croire en ma carrière et moi.

Quels sont les principaux avantages de l’Academy ?

Je dirais d’abord les opportunités au sein de l’équipe de Formule 1.

La F1 est mon rêve et mon objectif. L’équipe m’a donné l’occasion d’en prendre le volant dans mon rôle de pilote d’essais ces deux dernières années. J’ai consacré beaucoup de jours au développement de la voiture,
y compris au simulateur.

Tout cela m’est bénéfique pour l’avenir et me prépare dans tous les domaines. Je me sens plus prêt qu’il y a trois ans lorsque
je ne disposais pas de toutes ces opportunités.

Cela m’est également utile en Formule 2 comme je comprends beaucoup mieux le travail des ingénieurs.

À quel point était-ce spécial de piloter une F1 ?

C’est vraiment une expérience incroyable. Je me souviens de la première fois où je me suis installé dans le baquet d’une F1. Par exemple, le volant était assez complexe comme tout était nouveau pour moi.

Désormais, je n’ai plus à y réfléchir comme tout est déjà dans ma tête. Je sais aussi comment adapter mon pilotage entre la F2 et la F1. Les appuis, par rapport à n’importe quelle catégorie, sont d’une autre dimension.

Plus je parcours de kilomètres en F1, plus cela m’aide à comprendre la voiture et les ingénieurs et ils apprennent également à connaître mes préférences.

Quels sont vos objectifs pour la saison 2021 du Championnat FIA de Formule 2 ?

J’ai d’abord beaucoup appris l’an passé. Ma malchance était assez évidente et, même si ma sixième place au classement général est un résultat correct, je n’étais qu’à quelques unités du trio de tête. Cette année, le but est de remporter le titre.

L’important est de marquer les points nécessaires pour la superlicence, mais cela ne veut pas dire que je n’attaquerai pas pour gagner le championnat. J’ai progressé sur mon pilotage et sur le plan mental l’an dernier.

J’ai dû m’adapter pour rebondir après mon manque de réussite, mais je crois que tout cela m’a rendu plus fort. Cette année, je veux capitaliser sur cette expérience et mettre tout ensemble.

J’espère que tout jouera en ma faveur et que nous pourrons connaître une bonne saison.

Que pensez-vous du calendrier du Championnat FIA de Formule 2 ? 

Nous irons sur de nouveaux circuits. J’aime cela comme tout le monde doit les découvrir. L’équipe et le pilote devront s’adapter à ces pistes et disposer d’une bonne base de réglages. Le format comporte désormais trois courses par rendez-vous, donc il sera plus important de toujours finir dans les points et d’être bien placé sur les grilles inversées.

Les qualifications seront encore extrêmement disputées et tout le monde voudra saisir sa chance. La moindre erreur se paiera cher, en particulier lors des qualifications ou de la première course comme cela pourra compromettre l’ensemble du week-end.

Comment se déroule votre entraînement durant l’intersaison ?

Je suis allé à Shanghai et tout se passe bien. Je suis un programme mis en place par l’équipe et mon physiothérapeute. Je peux faire beaucoup de choses et je n’ai pas besoin d’être sans cesse à la salle de sport. J’ai aussi fait du football, du basketball et du badminton.

Cet hiver était intense entre les essais et les courses en Championnat d’Asie de Formule 3, donc je me sens plus affûté que l’an dernier !


Alpine Academy Oscar Piastri
Alpine Academy / Oscar Piastri

Oscar Piastri, engagé au Championnat FIA de Formule 2 chez Prema Racing

Qu’avez-vous ressenti en devenant Champion FIA de Formule 3 dès votre première tentative ?

C’était incroyable d’être titré dès ma première saison en Formule 3. Avec du recul, j’ai probablement légèrement surpassé mes attentes.

En début de saison, j’étais conscient que j’étais dans une équipe historiquement forte avec Prema Racing, donc j’ai placé la barre assez haut en voulant au moins battre mes équipiers.

Si j’y parvenais, je savais que je serais bien placé en fin d’année. C’était formidable et je souhaite poursuivre sur cette lancée en 2021.

Retenez-vous un moment en particulier de l’année dernière ? 

Je ne peux pas n’en choisir qu’un, donc je vais en dire deux !
Le premier était la manche d’ouverture en Autriche, où j’ai remporté ma première victoire dans la discipline.

C’était un moment fort comme je n’aurais pas pu connaître de meilleurs débuts, surtout après une pause aussi longue. Il y a également eu la course à Monza, où je suis parti depuis la quinzième place sur la grille pour finir troisième.

C’était probablement ma meilleure course ainsi qu’un tournant au championnat.

Quels sont vos objectifs en passant en Championnat FIA de Formule 2 avec Prema Racing ? 

C’est génial de retrouver Prema Racing pour reprendre et construire sur nos fondations, mais je n’ai pas d’objectif précis cette saison hormis celui de défier mon équipier comme chaque année.

Je suis donc dans un état d’esprit similaire à l’année dernière. Si je parviens à le battre, j’espère être proche des avant- postes.

Nous devrons toutefois attendre comme il s’agit d’une catégorie imprévisible comme nous l’avons vu l’an passé.

Votre préparation et votre entraînement ont-ils évolué pour vous préparer à la F2 ? 

Cette année, la voiture sera un peu plus difficile à piloter et les courses seront plus longues. Le défi sera grand, mais mon entraînement n’a pas beaucoup changé dans l’ensemble.

Ces deux ou trois dernières années, je me suis vraiment efforcé d’être en bonne condition physique et je cherche désormais à la maintenir et à la développer là où je le peux.

Vous avez également connu votre baptême en F1 avec la R.S.18. Comment était-ce ?

C’est un moment que je n’oublierai jamais. La liste de noms ayant pris le volant d’une Formule 1 est assez courte, donc je me sens privilégié d’avoir eu cette chance.

La voiture en elle-même était très impressionnante, notamment le freinage. C’était l’occasion parfaite pour découvrir de nombreux aspects et apprendre tous les processus.

Cela me servira dans la progression de ma carrière et j’espère avoir davantage d’opportunités de ce genre à l’avenir.

Qu’avez-vous le plus appris durant votre première année au sein de l’Alpine Academy ?

Le principal enseignement est probablement l’engagement nécessaire pour être performant à un tel niveau. C’est extrêmement intéressant d’être proche de l’équipe et d’en tirer des leçons.

Je vis près de l’usine et le simple fait d’aller au gymnase d’Enstone et d’échanger avec les membres de l’écurie lorsque je ne roule pas m’a aidé à me rendre compte du niveau d’engagement requis. Cela m’a poussé à en faire encore plus pour accéder un jour à la F1


Alpine Academy Caio Collet
Alpine Academy / Caio Collet

Caio Collet, engagé au Championnat FIA de Formule 3 chez MP Motorsport

Êtes-vous content d’effectuer une troisième année dans l’Alpine Academy en 2021 ?

Je suis très heureux de poursuivre au sein de l’Alpine Academy et je suis reconnaissant pour toutes les opportunités que m’a amenée l’équipe jusqu’à présent.

J’ai beaucoup évolué en tant que pilote lors de mes deux premières années dans l’Academy et je suis impatient de voir ce dont nous sommes capables lors de cette troisième saison.

Vous avez connu une belle année en terminant deuxième de la Formule Renault Eurocup. Qu’avez-vous le plus appris la saison dernière ?

Il y a eu de bons résultats dans cette année difficile pour tout le monde, mais cela ne correspondait finalement pas exactement à nos objectifs puisque nous avons manqué de justesse le titre.

J’ai beaucoup appris de cette expérience. Nous avons eu d’excellentes courses et j’ai signé de belles victoires et de bons podiums, mais le principal enseignement est qu’il ne faut jamais baisser les bras.

Je vais m’en servir cette année et les suivantes.

Comment vous sentez-vous avant vos débuts en Championnat FIA de Formule 3 ? 

J’ai vraiment hâte de commencer la saison avec MP Motorsport. La Formule 3 évolue en support de la F1, donc elle est naturellement plus observée et il faut absolument donner le meilleur de soi chaque week-end.

C’est aussi une catégorie extrêmement compétitive réunissant certains des meilleurs espoirs au monde, donc un combat intense se profile du début à la fin de la saison. Comme toujours, l’objectif sera de remporter le titre.

Comment vous entraînez-vous avant la nouvelle saison ?

Mon entraînement se déroule très bien et nous sommes actuellement en stage d’entraînement avant le coup d’envoi de la saison.

Nous en faisons un chaque année avec l’Alpine Academy avant de lancer nos campagnes comme il est important d’être le plus affûté possible physiquement et mentalement.

Il me tarde de reprendre le volant et de retrouver la piste.

Faites-vous quelque chose différemment pour vous préparer à une voiture plus puissante ?

En plus de tous les entraînements physiques traditionnels, j’ai intensifié mes exercices du cou et de la nuque pour être prêt à piloter une monoplace plus rapide cette année.

J’ai aussi davantage travaillé sur le plan mental. Comme nous l’avons vu l’an passé, tout peut arriver durant une saison et il faut savoir relever tous les défis qui se présentent, tant physiquement que mentalement


Alpine Academy Victor Martins
Alpine Academy / Victor Martins

Victor Martins, engagé au Championnat FIA de Formule 3 chez MP Motorsport

Que ressentez-vous en réintégrant le programme ? 

C’est incroyable, car c’était loin d’être facile en quittant l’Academy en 2020. Je n’avais plus accès
aux conseils, au simulateur, aux installations, aux préparations
et je ne portais plus les couleurs Renault. C’était dur à digérer, mais je suis heureux de la façon dont j’ai évolué et travaillé pour réintégrer l’Academy en 2021.

Je savais que je pourrais revenir et retrouver ces précieux atouts
si je faisais du bon travail en 2020. Ces dernières années, j’ai
dû accepter d’aller de l’avant tout en continuant de faire le travail.

Avec ce que j’ai appris au sein de l’Academy en 2018 et 2019, j’étais conscient que je devais obtenir de bons résultats jusqu’à la fin de la saison. J’ai réussi à progresser et à franchir cette dernière marche en remportant le titre.

Êtes-vous impatient de faire vos débuts en Championnat FIA de Formule 3 ?

J’ai vraiment hâte d’y être comme cela fait longtemps que j’attends ce moment. C’est l’étape suivante dans la pyramide des formules de promotion et il me tarde d’être au début de saison. Le plus important sera de prendre du plaisir, car je dois me considérer à la fois comme un rookie et un outsider.

Il n’y a pas trop de pression et je veux profiter de l’expérience de chacun au sein de ma nouvelle équipe. Je les connais pour avoir piloté chez MP Motorsport en 2019, même si les ingénieurs et les mécaniciens ne sont pas les mêmes.

Je cherche à créer un environnement positif autour de moi et à travailler autant que possible avec ceux qui m’encadrent comme l’Academy, mon équipe et ma famille. Cela sera bien d’évoluer en support des Grands Prix de Formule 1.

On voit les voitures de près et nous nous rapprochons de notre but ultime. La F1 est à quelques mètres de notre paddock et ils nous observent. J’ai l’occasion de m’entourer de personnes importantes et inspirantes de l’écurie avec qui je pourrais avoir des conversations productives.

Que pensez-vous du calendrier du Championnat FIA de Formule 3 ? 

C’est un calendrier prometteur avec sept week-ends de trois courses. Il faudra vite rebondir si quelque chose ne se déroule pas comme prévu. Il y a du temps pour tout analyser entre chaque manche et c’est une bonne chose pour rester concentrés.

Le principal défi repose dans les trois courses par week-end et dans le fait que la pole position ne sera plus aussi importante pour réussir son meeting.

C’est toujours bien d’être en pole pour démontrer son rythme en qualifications, mais il sera crucial d’être régulier pour prendre un maximum de points sur les trois courses.

Comment se passe votre entraînement en vue de ce nouveau défi ?

J’y travaille ! Je vais poursuivre mon entraînement jusqu’au début des essais de présaison.

J’ai ajusté mon programme en y ajoutant plus d’endurance avec du cyclisme et de la course à pied. Il y a davantage de cardio et de renforcement du cou et de la nuque pour gérer les forces G dans les virages. Ce n’est pas évident avec la situation actuelle, mais je peux le faire en travaillant d’arrache-pied dans un centre à Paris.

J’aime faire du sport, qu’importe le sport, donc j’adore cette période de l’année !

Source: Renault Sport / Alpine Racing Limited

close

REJOIGNEZ LES ALPINISTES ?

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et ne plus rien rater de l'actualité des Alpinistes !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share via
Copy link