A la une

Août 2022

jeu 4/8 – dim 7/8

WRC - 🇫🇮 Rallye de Finlande

jeu 18/8 – dim 21/8

WRC - 🇧🇪 Rallye d'Ypres

ven 26/8 – dim 28/8

DTM - 🇩🇪 Nürburgring

J’ai choisi le nom Alpine pour ma firme, car cet adjectif représente pour moi le plaisir de conduire sur les routes de montagne. C’est en sillonnant les Alpes avec ma 4CV à boite 5 que je me suis le plus amusé. Cette conduite passionnante, il fallait que mes clients la retrouvent au volant de la voiture que je voulais construire. Alpine est un nom qui sonne bien, c’est également un symbole.

Jean Rédélé, fondateur d’Alpine
E1C03370 82F2 4DF7 97CB 90579EDBFD47 | Alpine des femmes des voitures : Mariane Hoepfner

Alpine des femmes des voitures : Mariane Hoepfner

Le monde automobile est essentiellement masculin c’est un fait. Seule quelques femmes ont pu atteindre l’élite mondiale et certaines sont passées par Alpine.

Aujourd’hui Marianne Hoepfner.

Marianne Hoepfner

Après avoir grandi en Côte d’Ivoire en s’intéressant à tout ce qui a un moteur, c’est en rentrant en Alsace que Mariane se rapproche du monde de l’automobile. Son groupe d’amis fréquente un bar flanqué de plaques de rallye. C’est son mari qui la poussera à prendre le volant de la R8 familiale d’abord en reconnaissance puis celui de la R8 Gordini Groupe 2 en rallye. Après un Paris-Saint-Raphaël Féminin réussi et quelques points glanés au championnat de France, elle est repérée par Bob Neyret. C’est le début de deux décennies de courses.

L’Equipe Aseptogyl

A partir de 1972, elle intègre l’Equipe Aseptogyl alternant les rallyes et les courses de cote en monoplace formule libre au volant d’une Alpine à moteur 1800 ex Andruet.

Elle prend ainsi 45 départs en tant que pilote en grande majorité au volant d’Alpine . Elle signera deux victoires au Paris-Saint Raphaël féminin.

De même que la coupe des dames du Tour Auto en 1974 et 1975 au volant de l’A310 1800.

Au sein de cette l’écurie de Bob Neyret, elle aura l’opportunité de conduire pléthore de voitures; Fiat Toyota ou Lancia Sratos, Peugeot…

En 1975, elle fait ses débuts aux 24 heures du Mans où elle remporta la categorie inférieure à 2L et finira 21ème à la distance sur la Moynet LM75, puis sur Lancia , WM et sur Porsche.

Elle sera copilote de Jean-Louis Trintignant au Paris-Dakar sur Peugeot. Elle prendra aussi le départ des 24 Heures de Spa sur Triumph en 1975 puis sur BMW en 1981, du tour d’Italie sur Porsche. En 1983 elle raccroche le casque après un ultime rallye sur une Mazda RX7 copilotée par Biche.

Merci Marianne Hoepfner pour cette aventure.

close

REJOIGNEZ LES ALPINISTES ?

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et ne plus rien rater de l'actualité des Alpinistes !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Precédent
Signatech Alpine confirme son intérêt pour le LMDh en WEC
| Signatech Alpine confirme son intérêt pour le LMDh en WEC

Signatech Alpine confirme son intérêt pour le LMDh en WEC

Sommaire Masquer Le point sur l’Hypercar et le LMDhLe LMDh avec

Suivant
L’Alpine Elf Europa Cup 2020 est reporté
Alpine Elf Europa Cup A110 Barcelona Catalunya Pierre Sancinena 2018 final 5 | L'Alpine Elf Europa Cup 2020 est reporté

L’Alpine Elf Europa Cup 2020 est reporté

Sommaire Masquer Ils ont ditCalendrier 2020 Alpine et Signatech appuient le

Vous aimerez aussi
Total
0
Share