Aller au contenu

Dieppe: Le garage Renault de Jean Rédélé va disparaître

Durant de la Première Guerre Mondiale, à la demande de Louis Renault, le jeune Emile Rédélé (père de Jean) s’installe à Dieppe et y ouvre la concession Renault, rue Thiers.

Après ses études en Normandie, Jean Rédélé passe son Bac pendant la Seconde Guerre Mondiale. Sa carrière s’oriente vers un poste de Sous-préfet avant de se réorienter vers une grande école de commerce, HEC à Paris. Une double compétence économico/sociale où il sortira diplômé en 1946.

Dans le cadre de ses études, il enverra son rapport de stage à la Direction Générale de Renault. Jean Rédélé avec ses idées très précises dans le domaine marketing et commercial réussira à convaincre la Direction à Boulogne-Billancourt où il sera convoqué par Pierre Dreyfus actuel PDG de Renault.

Coups de chance, il sera nommé Concessionnaire officiel à Dieppe en succession à son père. Jean Rédélé devient à vingt-quatre ans, le plus jeune concessionnaire automobile de France.

Garage Renault Alpine A106 Jean Rédélé Dieppe Pasteur Thiers | Dieppe: Le garage Renault de Jean Rédélé va disparaître
Avenue Pasteur, le Garage devient une petite usine Alpine

Jean Rédélé acheta les bâtiments à l’arrière (Avenue Pasteur) pour y apporter l’extension nécéssaire afin d’y installer les outils de production dès 1957. Les Alpine A106 Cabriolet et autres Alpine A106 Coupé Sport sortiront du nouveau bâtiment.

La production des Alpine était lancée…

Jusqu’en 1969, Alpine assemblera ses voitures dans l’atelier historique. Viendra la même année la construction de la nouvelle usine Avenue de Bréauté.

Le groupe Rédélé

Fruit de son succès, Jean Rédélé laissera derrière lui le groupe Rédélé Automobiles, fort de trois concessions Renault à Dieppe, Brie-Comte-Robert et Melun, ainsi que plusieurs parkings et sites de vente de véhicules d’occasion.

En 2014, le garage Renault historique (racheté par le Groupe Gueudet) sera abandonné et il déménagera vers des locaux plus modernes toujours à Dieppe.

Garage Renault Pasteur Thiers Dieppe Rédélé | Dieppe: Le garage Renault de Jean Rédélé va disparaître
Aujourd’hui, l’ex Garage Renault et sa façade disgracieuse

Avec près de 5 663 m² vide, entre l’avenue Pasteur, la rue Thiers et la rue Jules-Porte, le garage commençait à faire « tâche » selon les dires des riverains. Pendant de nombreuses années, la municipalité Dieppoise a cherché à réhabiliter le bâtiment en vain.

En 2020, le dénouement est proche et le bâtiment va connaître enfin son sort.

Une démolition et un menu espoir…

Ne tournons pas autour du pot, le bâtiment va effectivement être démoli, soit sur environ une superficie de 4 939 m².

Le promoteur va conserver et mettre en valeur la façade qui est aujourd’hui cachée. A la place, quatre bâtiments d’habitations totalisant pas moins de 100 logements et commerces en rez-de-chaussée, de 69 chambres en résidences services et d’un parc de stationnement de 97 places en sous-sol et 73 en surface

Discours d’un élu local

Nous remettons pas en cause la nécessité des logements et des bureaux prévus, mais il sera toujours difficile pour les Alpinistes de voir disparaître le berceau de la marque Alpine

Dans la foulée, l’adjoint au maire à l’urbanisme évoque une piste qui ne peut nous laisser indifférents:

Il reste de la place pour accueillir, pourquoi pas, le musée Alpine, ça aurait du sens, bien sûr, sur ce site chargé d’histoire…

Simple discours d’homme politique ou véritable volonté de respecter l’héritage ? A ce jour, nous n’avons pas la réponse.

Un musée Alpine pourrait être une excellente idée, mais dans les faits nous ne voyons absolument pas la faisabilité de projet. Une place non exploitée pour les logements n’est en généralement pas dans les plans des promoteurs.

Nous espérons que le souhait de tous les Alpinistes soit exaucé…

Source: Paris-Normandie

Les catégoriesA106, A110, Actualité, Alpine, Héritage
Mots clés

Afficher les réponses

Rejoignez la discussion

Un commentaire sur & ldquo; Dieppe: Le garage Renault de Jean Rédélé va disparaître & rdquo;

  1. – C’est un peu affligeant, je ne sais pas si les anglais, par exemple, auraient laissé faire ça…
    – Et le droit de préemption de la mairie ?
    – Comment peut-on balayer des pans d’histoire comme celui celui-ci ?…
    – Quand on pense à la réputation de ces chefs d’oeuvres même à l’extérieur de nos frontières.
    – Que vont penser certains étrangers de nous ?
    – j’espère qu’il y aura au moins une plaque sur la façade si elle survit…
    Et en plus au moment où on relance une nouvelle Alpine
    – Condoléances à tous !

  2. – C’est un peu affligeant, je ne sais pas si les anglais, par exemple, auraient laissé faire ça…
    – Et le droit de préemption de la mairie ?
    – Comment peut-on balayer des pans d’histoire comme celui-ci ?…
    – Quand on pense à la réputation de ces chefs d’oeuvres même à l’extérieur de nos frontières.
    – Que vont penser certains étrangers de nous ?
    – j’espère qu’il y aura au moins une plaque sur la façade si elle survit…
    Et en plus au moment où on relance une nouvelle Alpine
    – Condoléances à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X