Aller au contenu

L’Assistance Alpine au Championnat du Monde 1973

Dans tous les sports mécaniques, les stars ce sont les voitures, les pilotes et les copilotes sortent de l’ombre mais il y a des d’autres personnes que l’on oublie souvent.

Ces personnes sont pourtant indispensables, sans elles il est impossible pour l’équipage de tirer le maximum de leurs mécaniques en toute confiance. Souvent les courses se jouent dans les stands, je veux bien sûr parler des équipes d’assistance. Les mécanos, les techniciens qui parfois font des miracles pour ne pas abandonner.

Retour sur l’assistance de l’équipe Championne du Monde 1973.

L’Assistance Alpine au Championnat du Monde 1973 1
Une bonne partie de l’équipe d’assistance de 1973

Malgré Les mousquetaires réunis par Alpine pour ce premier championnat du monde, les meilleurs pilotes du monde ne peuvent gagner seul. C’est la leçon tirée par Flash Mc Queen dans  « Cars » des Studios Pixar.

A la tête des mécanos, on trouve Gilbert Harivel. Chef d’orchestre de la première véritable équipe professionnelle d’assistance. Sur le terrain on trouve Jacques Feret, placé par Renault qui mise sur Alpine pour son programme sportif. Voici quelques uns de ces champions du monde.

Gilbert Harivel

L’Assistance Alpine au Championnat du Monde 1973 2
Au centre Gilbert Harivel rigolant avec Jean-Pierre Nicolas à l’arrivée du Tour de Corse 1973

Il a commencé sa carrière chez Alpine en 1963 (il était auparavant au garage Renault de Jean Rédélé). D’abord affecté aux prototypes du Mans et aux monoplaces, il intègre l’équipe rallye en 1970. Il reconnait le côté incroyable de cette aventure mais éprouve quelques difficultés pour concilier la vie de famille. Au Monte Carlo 73, l’assistance compte 25 mécaniciens et 1200 roues de rechange ! Le retour d’Alpine sur circuit l’éloignera des spéciales.

Patrick Caron

L’Assistance Alpine au Championnat du Monde 1973 3
Patrick Caron à droite

Il est recruté par Gilbert Harivel en 1970, immédiatement intégré au service rallye. En 1973, au rallye de Suède, alors qu’il conduit un camion d’assistance sur une route fraichement déneigée, il se tanke dans le fossé sans possibilités de s’en sortir sans aide. Dans une époque sans téléphone portable, il n’ y pas autre chose à faire qu’attendre. Heureusement un tracteur passe en moins de 30 min et les sort de ce mauvais pas lui permettant ainsi de rejoindre le point d’assistance à temps. Apres cette période de rallye, il rejoint Boulogne-Billancourt pour travailler sur l’A310 en Rallycross.

Jacques Duval

L’Assistance Alpine au Championnat du Monde 1973 4
Jacques Duval le troisième à gauche au Mans en 1966. Sur cette photo on peut aussi reconnaitre Jacques Cheinisse, Gilbert Harivel, Gaston Ridel ou encore Alain Prié

Entré en 1939 (oui) chez le père de Jean Redelé, Jacques Duval a participé à tous les événements de la marque en particulier les prototypes d’endurance.

Alain Prié

L’Assistance Alpine au Championnat du Monde 1973 5
Alain “Coco” Prié au centre devant une partie des pneus prévus pour le Monte-Carlo 73

Alain entre chez Alpine en 1964 alors que l’entreprise embauche à tour de bras. Il accouple les moteurs des voitures de série en semaine et s’occupe des autos de rallyes le weekend. Après les berlinettes et les A310 en rallye, il sera intégré au programme d’endurance mais suivra en parralèle les R5 Alpine puis la R5 Turbo.

L’Assistance Alpine au Championnat du Monde 1973 6
En 1973 les moyens de Renault permettent le renouvellement du parc d’assistance ainsi les SG2 sont épaulés par des R16 pour les assistances rapides.

Gaston Ridel

L’Assistance Alpine au Championnat du Monde 1973 7

Déjà en place chez Rédélé à la naissance d’Alpine, il intègre le service compétition avec les A108. Spécialiste des boîtes de vitesses, il améliore le verrouillage des boîtes 364 alors qu’il devait rejoindre l’équipe à Monaco. Il sera victime d’un accident de voiture qui l’éloignera des rallyes jusqu’au Tour de Corse.

Ce ne sont que quelques-uns des hommes qui ont participé au sacre de 1973. Je n’ai pas pu trouver des données sur tous. Cependant je pense à chacun d’entre eux et si vous faisiez parti de cette aventure n’hesitez pas à nous contacter nous serons ravis de partager votre expérience au sein d’Alpine.


Laisser une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.