Aller au contenu

WEC 2021 : Signatech-Alpine en LMP1 ?

Initialement prévu d’être annoncé ce lundi 14 Septembre, le magazine AutoHebdo dévoile le programme WEC 2021 d’Alpine. Nous vous le disons tout de suite : Alpine passe en LMP1 !

Pour être totalement transparent, Alpine a convié nombres de médias ce lundi afin d’annoncer en détail son programme d’endurance avec une e-conférence.

L’écurie Signatech-Alpine décide ainsi de passer à la catégorie supérieure en LMP1 non Hybride. Une décision des plus cohérente pour le Team.

6 Heures de Fuji Signatech Alpine Elf A470 WEC 2019 18 scaled | WEC 2021 : Signatech-Alpine en LMP1 ?
2019 – 6 heures WEC de Fuji

Signatech-Alpine en LMP1 non Hybride, un choix de raison

A plusieurs reprises nous avions évoqué la réflexion de Philippe Sinault d’abandonner la catégorie LMP2 pour se frotter catégorie reine. Un temps évoqué en LMDh, le LMP1 non hybride a été apparemment acté.

Le nouveau règlement de l’ACO a permis aux écuries de s’intéresser de plus près à cette catégorie car elle se découpe ainsi en 3 types de LMP1:

  • Le Mans Hypercar (Toyota, ByKolles et Glickenhaus et Peugeot en 2022)
  • LMDh
  • LMP1 non hybride

Les LMP1 non Hybride dérivent principalement des châssis de LMP2 avec un aéro pratiquement identique et une puissance moteur revue à la hausse. Les Hommes de Philippe Sinault vont ainsi appréhender un prototype proche de l’Alpine A470 à châssis Oreca 07.

Une Rebellion R13 renommée Alpine A480 ?

L’écurie Rebellion engage déjà à ce jour une LMP1 non hybride, qui elle même dérive de l’Oreca 07. L’Oreca 07 est la base éprouvée du LMP2 (en majorité) et ainsi de celle de l’Alpine l’A470.

Le programme a le mérite d’être dans la continuité du programme d’endurance d’Alpine. Les coûts d’infrastructures et d’ingénierie se trouveront très peu impactés. De plus les équipes de Philippe Sinault devraient prendre très rapidement leur marque avec cette base connue.

Le passage en LMP1 aura par contre un fort impact sur les performances. La réglementation en catégorie supérieure accepte une hausse de la puissance et une baisse du poids.

Le doute pouvait subsister avec Alpine qui s’engage sur tous les fronts du Sport Automobile, mais dans le cas de l’Endurance, l’évolution sera logique et indolore.

Alpine ira se battre ainsi face aux Le Mans Hypercars et LMDh. Le spectacle d’être à la hauteur avec un niveau de performance encore jamais vu pour Alpine.

Voici un tableau comparatif LMP2 vs LMP1 non hybride:

ALPINE A470REBELLION R13
Châssis
Monocoque carbone
Châssis
Monocoque carbone
Longueur
4,745 mm
Longueur
4,645 mm
Largeur
1,895 mm
Largeur
1,895 mm
Hauteur
1,045 mm
Hauteur
1,045 mm
Moteur
Gibson GK428
Moteur
Gibson GL458
Cylindrée
4 200 cm3
Cylindrée
4 500 cm3
V8 atmosphériqueV8 atmosphérique
Puissance
603 ch
Puissance
665 ch
Poids
930 kg
Poids
833 kg
Position moteur
Central-arrière
Position moteur
Central-arrière
Nombre de rapports
X-Trac 6 rapports
Nombre de rapports
X-Trac 6 rapports
Système de freinage
Disques carbone
Système de freinage
Disques carbone

Un trio de pilote remanié

L’équipe berruyère va revoir quelque peu son équipe de pilotes pour jouer la gagne en 2021. Philippe Sinault , un homme fidèle avec ses équipes rappellera André Négrão et le sympathique pilote Américain Gustavo Menezes.

Nathanael Berthon WEC 2021 Alpine A480 | WEC 2021 : Signatech-Alpine en LMP1 ?

Un nouveau pilote français arrivera chez Alpine, il s’agit de Nathanaël Berthon. Il fût pilote de développement chez Caterham F1 Team en 2014 et pilote également en GP2 Series. Il participera également en Championnat de Formule E FIA depuis 2015-2016 avec Team Aguri. Et enfin pilote en LMP2 avec DragonSpeed aux 24 Heures du Mans 2018 (9ème position). En 2019, il s’engage avec Rebellion en catégorie LMP1.

Les deux premiers pilotes n’ont rien à prouver, ils ont mené au succès l’écurie Signatech-Alpine à de multiples reprises.

24 Heures du Mans 1978 pironi jabouille depailler jaussaud bell ragnotti frequelin a443 a442b a442a a442 victoire 27 | WEC 2021 : Signatech-Alpine en LMP1 ?

Longtemps décrié d’avancer dans la catégorie « pauvre » des prototypes, Alpine revient aux sources avec la catégorie « P1 » comme ses illustres ancêtres; l’Alpine A442b, l’A443 et antérieures…

Nous voila ainsi rassurés sur l’engagement d’Alpine dans sa discipline de prédilection pour certain. Le programme de d’Alpine F1 n’aura en rien perturbé les activités de Signatech-Alpine…

D’ici lundi, nous aurons l’annonce officielle de la part du constructeur, mais à ce jour il ne fait aucun doute que cette information est juste…

Source: AutoHebdo

Mots clés

Laisser une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X