Aller au contenu

WEC : Pourquoi Alpine peut secouer la catégorie LMP1 ?

Entre la Renaulution, l’avenir électrique et la Formule 1, il ne faudrait surtout pas oublier l’engagement d’Alpine Endurance Team en LMP1.

Renommée ainsi en 2020, Signatech pose de nouveaux jalons en 2021 avec un engagement de taille en catégorie supérieure.

Pour rappel, le Team natif de Bourges, a décidé de reprendre les « actifs » de l’écurie Rebellion. L’étape suivante décidée par Signatech semble plutôt logique, voyez plutôt…

Alpine LMP1

Rebellion R13, dérivée de l’Oreca 07

Oui nous savons…

Alpine n’aura pas encore cette année une voiture de course assemblée 100% Dieppoise. Oui, elle n’aura pas tous ses boulons estampillés Alpine. Mais j’ai envie de vous dire c’est ça ou rien.

Plus sérieusement, Alpine a saisie sa chance pour s’engager en LMP1 avec cette Rebellion R13. Etroitement dérivée de l’Oreca 07 (donc proche de l’A460/A470), Alpine Endurance Team peut ainsi passer la catégorie supérieure sans trop de difficultés.

L’engagement en LMP1 nécessite un nombre d’effectif supérieur de l’autre de 10 personnes. Il y a fort à parier que quelques ex-employés de Rebellion se retrouveront chez Alpine Endurance Team.

Le règlement 2021 de l’ACO a permis à Alpine de s’intéresser de plus près à cette catégorie car elle se découpe ainsi en 3 types de LMP1:

  • Le Mans Hypercar (Toyota, ByKolles et Glickenhaus et Peugeot en 2022)
  • LMDh
  • LMP1 non hybride
Philippe Sinault Alpine Signatech 24 heures du mans 2018 matmut | WEC : Pourquoi Alpine peut secouer la catégorie LMP1 ?
PHILIPPE SINAULT (FRA) SIGNATECH ALPINE TEAM MANAGER

LMP1 non hybride, le bon choix ?

Il s’agit bien de la première question qui nous vient à l’esprit… Avec l’arrivée de Toyota en Hypercar dès cette année, on peut se dire qu’Alpine part immédiatement avec un handicap. Mais c’est bien mal connaître Philippe Sinault (Directeur de l’écurie). Une écurie s’engage si elle croit en ses capacités de se battre pour la victoire.

 » Il faut que l’histoire soit crédible. J’ai conscience que l’exercice de style de la part de l’ACO et de la FIA est compliqué car les technologies des prototypes sont différentes. Je suis rassuré sur la crédibilité du projet quand je vois le travail fourni par les équipes de l’ACO/FIA.

Il faut que l’on puisse jouer à armes égales, que chaque acteur soit en capacité de gagner. C’est ce qui a fait que l’on s’est engagé. Tout le monde se donne beaucoup de mal pour que ça fonctionne. « 

Philipe Sinault, Directeur d’Alpine Endurance Team à Endurance-info.com

L’ACO a bien pris conscience du potentiel déséquilibre entre les différentes P1 engagées. En s’engageant, Alpine Endurance Team est plutôt confiant grâce à une EoT (Equivalence of Technologie) et ainsi une BoP (Balance of Performance) plus équitable.

Rebellion R13 2020HD TRQUA | WEC : Pourquoi Alpine peut secouer la catégorie LMP1 ?

N’oublions pas que cette Rebellion R13 est la seule LMP1 à avoir mis la pression à Toyota durant le Championnat. Et c’est d’ailleurs les pilotes Toyota qui ne cachent pas leurs craintes à ce sujet là.

Ils ont une voiture qui peut finir 24 heures sans problème, ils ont une bonne fiabilité « 

Kazuki Nakajima, pilote Toyota sur Motorsport.com

Le second pilote renchérit, craignant une vitesse supérieure face aux Hypercars:

 » Puis ça dépendra vraiment de l’EoT entre eux et nous. Ce sera plus difficile pour nous car notre vitesse est limitée de toute façon, mais la leur dépend vraiment de l’EoT.

Ce ne sera pas amusant si l’Alpine est plus rapide que nous, car personne n’ira dans la catégorie Hypercar. Je ne sais pas ce qu’ils espèrent. Pour nous, c’est une nouvelle voiture, et l’Alpine est une voiture établie, et l’équipe a de l’expérience.

Kamui Kobayashi, second pilote Toyota
Rebellion R13 Alpine Endurance Team | WEC : Pourquoi Alpine peut secouer la catégorie LMP1 ?

Une préparation en un temps record

Alpine Endurance Team a très peu de temps pour pour se familiariser avec la Rebellion R13. Reçue mi-décembre 2020, les Hommes de Philippe Sinault vont devoir rapidement assimiler la nouvelle venue et se préparer en conséquence pour le WEC 2021.

L’échéance approche, les premiers essais ou communément appelé « Prologue » sont prévus les 13 et 14 mars 2021 sur le circuit de Sebring.

Reste à définir les noms des pilotes engagés où il y a encore quelques semaines les rumeurs insistaient sur Gustavo Menezes, André Négrão et Nathanaël Berthon. Rien d’officiel, à confirmer…

Alpine Endurance Team a clairement une carte à jouer en 2021. Misant sur la fiabilité et une base éprouvée, Alpine a toutes ses chances d’atteindre les sommets. L’équipe a de la bouteille, engagée depuis plusieurs décennies en Endurance, la concurrence peut trembler.

close

REJOIGNEZ LES ALPINISTES ?

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et ne plus rien rater de l'actualité des Alpinistes !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

845 Shares

Laisser une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copy link